Ronaldo et les théories sur la finale du Mondial 1998

La France se souvient encore émue de la victoire d’Aimé Jacquet et les siens lors du Mondial 1998, avec un succès en finale contre le Brésil au Stade de France (3-0). Cette finale, Ronaldo, qui était dans le camp d’en face, s’en rappelle lui aussi. Dans les colonnes du Financial Times, le Brésilien, qui n’était pas dans son meilleur jour, est revenu sur ce mauvais souvenir et toutes les thèses qui avaient circulé à son sujet. « Je crois que les gens aiment les théories conspirationnistes. Beaucoup de bêtises. Des parlementaires m’ont même demandé qui était censé marquer Zidane sur les corners ? Put*** de merde, c’est incroyable ! », s’est-il souvenu, amusé, avant de poursuivre.

« Ce n’était pas mon meilleur match. Mais je me suis battu, j’ai couru. J’étais prêt à jouer… Il y a des jours où tu ne te sens pas bien et d’autres où c’est tout l’inverse. C’est difficile à expliquer. Regardez Messi avec Barcelone et Messi avec la sélection d’Argentine. C’est un joueur complètement différent. Il n’est pas facile de jouer avec ta sélection dans un grand tournoi. Tous les meilleurs joueurs du monde sont là, il n’est pas facile de gagner une Coupe du Monde, surtout quand tu joues contre la France, à Paris. Tout le stade était bleu », a-t-il conclu.

Jonathan Charles

Articles liés